van Eyll
Accueil du site > Lettres patentes > Lettres patentes de 1662 (Saint-Empire Romain Germanique)

Lettres patentes de 1662 (Saint-Empire Romain Germanique)

Le document van Eyll le plus prestigieux ?

vendredi 20 février 2009, par Jacques Ponteville

C’est le 11 mai 1662 que Léopold Ier, Empereur du Saint-Empire Romain Germanique délivra ce diplôme de confirmation de noblesse et concession de quatre quartiers nobles -ainsi que de la reconnaissances de leurs armoiries- plus la concession -à titre personnel- de Chevalier du Saint-Empire à Alard Laurent van Eyll, chanoine à Saint-Servais à Maastricht, et à son frère Laurent Guillaume (1633-1728) qui épousa Marie Vaes en 1665 à Schalkhoven. Ces derniers sont les ancêtres de tous les van Eyll de Belgique aujourd’hui.

Vous trouverez en annexe les armoiries en question ainsi que le long texte en latin qui l’accompagne. Avis aux latinistes distingués -espèce en voie de disparition- pour en faire la traduction ! Le document est lisible et calligraphié mais le texte fort serré… Quant aux couleurs des armoiries, on remarquera que le bleu a viré au noir pour une raison inconnue. Un autre article réalise la transcription de la première page, accompagnée de quelques traductions et commentaires. Une image, en annexe aussi, de la page 783 de l’Armorial de la Noblesse Belge du XVè au XXè s. (1992) Tome 1, de P. Janssens et Luc Duerloo, confirme l’inscription aux archives de Vienne de ces lettres patentes.

C’est Pierre de Grand Ry qui obtint en son temps copie de ces lettres patentes, toujours en possession de la branche aînée des van Eyll. Elles seront dorénavant accessibles à tous sur ce site.

Le texte commence par « Leopoldus ( … ), Empereur des Romains, toujours Auguste » suivi de toutes ses possessions : Germanie, Hongrie, Bohème, Dalmatie, Croatie, Sclavonie, Roi. Archiduc d’Autriche, Duc de Bourgogne, Brabant, Styrie, Carinthie, Carniola & Marquis de Moravia, Duc de Lucembourg et de la Silésie supérieure et inférieure, Wurtemberg etc. etc. Voir l’annexe.

Comme quoi la référence à l’Empire Romain restait alors aussi vive qu’irréaliste. Un siècle avant, Charles-Quint utilisait dans ses édits un texte comparable mais bien plus extraordinaire. La photo et la transcription du texte d’un parchemin concernant Gilles de la Blocquerie, un allié des van Eyll par les de Heusch seront placées sur ce site. Ce parchemin de 1534 est arrivé en possession de Jacques Ponteville par ses ancêtres de Heusch et de son épouse, Myriam van Eyll.

Rappelons que, après la chute de l’empire romain d’Occident en 476 après J.C., c’est Charlemagne (sacré en l’an 800) qui agrandit le royaume franc pour lui faire approcher la taille de l’Europe d’aujourd’hui.

Une autre date-repère : "500, Clovis" qui se convertit au Dieu des Chrétiens après une victoire sur les Alamans. Il fut baptisé plus tard avec une partie de ses troupes ce qui constitua le début de la christianisation en masse des Francs et Germains (qui n’oublièrent pas Wotan de si tôt pour autant).

Note : carte du Saint Empire Romain Germanique et de l’Empire carolingien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint_... http://fr.wikipedia.org/wiki/Empire... Autres documents et un article en annexe.

Portfolio

Armoiries van Eyll (lettres patentes de 1662) Armorial Nob. Belge 1992 Lettre patentes van Eyll
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0